Voici les impressions des différents participants du marathon de Budapest. Vous vous rendrez compte, en les lisant, des émotions exceptionnelles que crée le marathon !!!

Bonne et agréable lecture !

1.”Merci pour cette incroyable aventure! Une super organisation et que de tribulations pourtant !
Alors un grand merci pour m’avoir donné le courage de courir ces 42,195 km. Sans votre motivation, la force de persuasion de Dany, les larmes et les rires l’an passé sur la ligne d’arrivée, les encouragements de chacun/chacune avant et pendant la course, …, sans cela, je n’aurais jamais connu ce sentiment indescriptible de courir un marathon !
Et surtout, merci pour cette belle aventure humaine ! C’était un réel plaisir de vous rencontrer et de partager des moments forts comme plus anodins! Et enfin une soirée mémorable avec une belle équipe de furieux !
Les courbatures disparaissent (enfin j’espère), les souvenirs restent…”

2.”Comment ne pas revenir enchanté(e)s de ce séjour à Budapest? Malgré les imprévus en début de séjour, tout le monde est arrivé, le groupe s’est rempli au fur et à mesure, ce qui a eu le don de créer une ambiance particulière. Je me suis retrouvée au milieu de tout ce beau monde grâce à Dany (comme beaucoup d’entre nous, à vrai dire). Courir n’est pas dans mes cordes mais il a su trouver les bons arguments pour me faire changer d’avis. Mon but premier étant de vouloir participer à cet évènement pour connaître l’ambiance générale, je m’étais engagée en tant qu’accompagnatrice. S’en est suivi une petite question “Tu es certaine de ne pas faire une petite course? 10km, ça t’irait?!”. Je ne pouvais refuser !
Finalement, je me suis retrouvée dans la capitale hongroise le weekend du 10 Octobre 2015, étant témoin de premiers marathons pour 19 d’entre vous, d’un dernier marathon pour un autre, de dépassement de soi (tout le monde!), de la joie, de la bonne humeur, une expérience unique que je souhaite à tout le monde.
Les émotions étaient des plus intenses, mais les mots “satisfaction”, “bon- heur” et “fierté” étaient sur les lèvres de tous. Je terminerai par un grand merci à Dany, son soutien sans limite, mais aussi à vous tous car vous avez tous été une pièce de puzzle du marathon de Budapest 2015 !”

3. “Il est très difficile pour moi de dire que je suis “en situation de handicap”, et d’ailleurs, je ne suis pas dans l’obligation de le dire. Mais mon statut parti- culier, lorsqu’il est connu, implique que je subisse des préjugés d’inaptitude et d’exclusion.
Durant cette belle aventure du Marathon Budapest 2015, j’ai pu vivre des moments fabuleux de partage, d’entraide et d’encouragement . Pour ce projet, toutes les barrières de statuts tombent. Il y a une véritable émulation entre coureurs du marathon, du dix kilomètres et des supporteurs. Nous sommes tous embarqués dans le même objectif que nous soyons étudiants, personnels Lyon 1 et autres accompagnants.
Grace à nos sponsors, j’ai pu vivre des moments fabuleux, que j’aimerais retrouver dans ma vie de tous les jours sans que l’étiquette “Handicapé” soit coller sur mon front.”

4. “C’est en novembre 2014 que j’ai décidé de me lancer ce défi personnel… Pourquoi ? Année 2015 ; année de mes 30 ans… Quand j’ai vu la bonne ambiance qui régnait lors de la présentation officielle de l’équipe pour le Marathon d’Is- tanbul… je me suis dit, que l’année suivante je ferai partie de ce groupe… C’est ainsi que tout le long de l’année j’ai pu m’entraîner auprès de Dany et que j’ai intégré cette fine équipe ! ! !
Dimanche 11 octobre 09h30… le départ est donné, c’est parti pour cette course mythique qu’est le Marathon…J’ai connu des moments très difficiles, des moments où je voulais tout lâcher, mais heureusement que j’étais bien entourée : un grand merci à mes 2 accolytes et à nos supporters-accompagnateurs qui ont été d’un grand soutien tout au long de ce superbe parcours !
Et au bout de 05h05’ de course… j’ai franchi cette ligne d’arrivée mythique des 42,195 km… YES I DID IT!!!! Tout cela n’aurait pas été possible sans cet esprit de groupe, tous réunis derrière Dany (un grand merci à lui de nous permettre de vivre cette expérience unique) et sans l’aide des sponsors…
Ce week-end a tout simplement été au top, au-delà de mes espérances… des visites culturelles, découverte du Strudel, une ambiance de dingue, et même une météo parfaite pour courir le marathon… Si on me demande si je vais reprendre part au marathon l’année prochaine… je dirai sans doute que oui… en me lançant cette fois-ci le défi de le faire seule sans demander le soutien direct d’une autre personne de l’équipe.
Le marathon… pas si inaccessible finalement… quand on veut on peut… je crois que là, nous l’avons tous prouvé ! ! ! ! Et nous sommes tous fiers d’avoir réussi cet exploit ! ! ! ! Encore MERCI à vous qui avez oeuvré pour nous permettre de vivre cette aventure !”

5. “Je souhaiterais remercier Lyon 1 et l’ensemble des partenaires qui nous ont permis de faire ce merveilleux voyage à Budapest. En effet, j’ai pu admirer pour la première fois de ma vie l’architecture d’un pays d’Europe de l’Est et déguster de « bons petits plats » hongrois!! Miam miam!! Grâce aux guides francophones, nous avons optimisé le temps du séjour et visité des bâtiments célèbres à Budapest.
Merci à Lyon 1, l’AS Lyon 1, le CLAP, l’APPN, le CAES du CNRS, la MGEN, WeVan, RunAlp, Conidia et Sogeres pour le financement de ce voyage inoubliable. En effet, l’équipe représentant Lyon 1 a su être soudée lors de l’en- semble du voyage (dès l’aéroport ! ! ! ; puis des visites aux restaurants ; et enfin au marathon bien sûr !). J’ai senti un esprit d’équipe que je n’avais jamais ressenti auparavant : cela était excitant et motivant ! ! ! !
Pour ma part, le « marathon international de Budapest » était mon pre- mier marathon. Mes conditions physiques étaient très incertaines. Mais l’ex- citation et la motivation générales me convainquirent vite d’essayer! Dès les premiers kilomètres, j’ai pu entendre des encouragements d’étudiants et pro- fesseurs/personnels de Lyon 1. Cela me permis de sourire, d’être contente de ce que je faisais et surtout d’être fière de représenter ma fac ! Tout au long du parcours, j’ai été aidé par les lyonnais : aussi bien par les maillots rouges qui couraient que les accompagnateurs. ( J’étais toute émoustillée ! ! !)
Ce marathon m’a rendue heureuse et fière de moi : fière d’avoir accepté de venir, d’avoir donné de l’énergie afin de mieux connaître les membres de l’équipe et de n’être pas seule face aux 42 kilomètres !
Enfin, je vous remercie du fond du coeur, Dany, pour toute l’énergie dont vous avez fait preuve pour organiser cette excursion. Merci pour TOUS vos encouragements lors des mercredis, merci pour votre mail de réconfort quand j’ai cru que je ne pourrais pas courir le marathon (et oui… c’était le 26 août…), merci pour l’organisation colossale d’avions/bus/hôtels/restaurants, les guides et visites sur place. Merci pour tout ce que vous avez fait et dont je vous suis éternellement reconnaissante. Vous alliez dynamisme, gentillesse et sympathie avec un esprit des plus sportifs ! Je suis très admirative de votre efficacité. Et de tout ce que j’oublie ! ! ! ! ! ! ! ! J’imagine à quel point vous avez dû être déçu par les problèmes d’avions. Nous en avons beaucoup parlé entre étudiants le jeudi soir et espérions bien voir enfin les derniers arriver =) … Cela vous a stressé et nous ne savions pas trop comment vous dire que nous étions aussi déçus pour eux et que nous vous soutenions …
Merci à tous d’avoir « joué le jeu » pour représenter l’Université Claude Bernard Lyon 1. Nous avons été «UNE EQUIPE DE FOLIE, UNE EQUIPE D’AMBIANCE» ! ! ! ! ! J’ai fait un plein de bonheur et de courage pour un an 🙂 Merci pour la bonne humeur générale et l’indulgence des « grands adultes » face à l’insouciance peut-être parfois débordante ( ?) des étudiants !”

6. “Mes premières pensées concernent le soutien des partenaires, le travail incroyable de Dany dans son dévouement et l’énergie qu’il déploie pour aboutir à un tel résultat réussi, avec toujours cette même dynamique et ce même état d’esprit depuis le début de la création de ce groupe que j’ai pris en cours de route en 2005 pour le voyage de NY, et que j’ai connu grâce à Robert Abraham.
Comme je l’avais déjà dit l’an dernier, Dany a su retransmettre les idées premières, qui unissaient déjà ce groupe sportif, réunissant à la base uniquement des marathoniens, personnes travaillant dans des unités mixtes réunissant donc des personnels de façon transversale et de tous horizons, y compris les retraités et ex-marathoniens à présent appartenant à cet historique, car tout simplement ils font partie de ce groupe unique en son genre, et peuvent, grâce à la volonté de Dany et le soutien des partenaires… bénéficier de ces avantages, donnant ce résultat explosif, et riche en émotions… c’est NOTRE rendez-vous, à présent annuel, tant attendu.”

7. “C’était une grande aventure !
Personnelle, dans le dépassement ;
Collective, avec la solidarité ;
Initiatique, avec la découverte de l’Europe de l’est ;
Heureuse enfin, grâce à une équipe bien équipée au niveau zygomatique et un organisateur ascète bien cortexé.”

8. “Je partage tout à fait le ressenti global : faire un marathon est déjà un beau défi mais le faire avec tout un groupe mêlant jeunes et moins jeunes, enseignants et personnels provenant de divers horizons professionnels est une expérience unique qui mérite d’être vécue. C’est la dynamique du groupe qui permet à chacun de relever son défi personnel surtout pour ceux dont c’était le premier marathon. Ce projet met en lumière l’état d’esprit, volontaire, enthousiaste, combatif des membres de ce groupe à travers les valeurs du sport et qui forcément se retrouvent quotidiennement dans la vie de nos instituts. Je crois que cela à bien été compris par nos Sponsors sans qui la réalisation de ce projet n’aurait pas été possible, je les remercie vivement.”

9. “Pour ma part j’ai enfin pu apprécier l’après-marathon.. J’était rester avec gout amer a Istanbul…
Bilan sportif mitigé pour ma part… Mon genou droit depuis mai fait des siennes et j’ai aussi mon autre pied qui commence à faire des siennes.. On va voir la récupération….
Vous avez été plusieurs a avoir été surpris de me voir passé la ligne d’arrivée.. Mais en même temps ce n’était pas gagné.. Du 27 ème au 36 ème km, j’étais prêt a abandonner, à me laisser rattraper par les bus…
Mais un événement m’a remis en place.. : nous nous sommes fait doubler par un type qui poussait un enfant handicapé dans son fauteuil… Et là, cela m’a fait me remettre en question et je n’ai plus pensé qu’à une chose… : ma grand-mère qui était en fauteuil et qui n’a jamais eu la chance d’aller plus loin que le perron de sa maison… Bref plus jamais je ne sous-estimerai le pouvoir du cerveau et sa capacité de faire oublier les douleurs… Les 5 derniers km en poussant ce fauteuil ont été fort en émotions pour moi et je n’ai pensé qu’a une chose : finir ce marathon pour ce gamin en pensant a ma grand-mère… je n’en ai parlé a personne à l’arrivée car je ne voulais pas pleurer devant vous tous sinon cela aurait été une inondation générale 😉
Donc pour moi un bilan émotionnel très fort….C’était la première fois que je ressentais cela sur un marathon…”

10. “Avoir couru le marathon de Budapest est une des réussites dont je suis la plus fière à ce jour, comme l’est celle d’annoncer dans la foulée qu’il s’agit d’un voyage organisée par l’université Lyon 1, grâce à des sponsors sans qui rien ne serait possible. La fierté de raconter le groupe, les accompagnants, le nombre in- croyable de premier marathon, tous terminés, la fierté de détailler la découverte d’un pays, des visites culturelles et gustatives, la fierté de décrire ces étudiants, chercheurs, enseignants, personnels techniques unis pour un même combat, un même objectif, aller au bout de ces 42.195 km et franchir symboliquement la ligne d’arrivée tous ensemble.”

11. “Sans rentrer dans une comparaison des différentes éditions, je peux affirmer que cette année a eu pour moi le parfum d’un grand millésime qui était arrivé a maturité. En effet la cohésion du groupe entre les différentes généra- tions venant de différents horizons a été à son apogée. Je garderai longtemps dans mon esprit l’accueil sur la place des héros, avec cette formidable haie d’hon- neur, des derniers maillons de la chaine que Brussels Airlines avaient tout fait pour dérouter de leur destination. En un instant, cet accueil de chacun, a soudé à jamais le groupe. Merci à ce groupe d’avoir si bien fonctionné, merci à Jean Claude d’être ce modèle inébranlable.
L’alchimie culturelle et sportive a été formidable ; cela a permis de dédrama- tiser l’évènement important que représente le marathon. Merci à nos champions Christophe et Robin de nous montrer le plaisir du sport à la mode cool et libre, je ne me suis jamais senti aussi bien en confiance que de vous regardez profiter de cet évènement, et avec vous, tout semble simple !
Bien sûr merci à toi Dany, tu as encore démontré tes ressources exception- nelles pour gérer ce groupe d’une main d’artiste. Je sais que cet évènement ne pourrait avoir lieu sans les sponsors, je les remercie aussi au passage. Bravo à l’Université Claude Bernard Lyon 1 pour ce nouvel exploit, qui nous montre que nous sommes toujours en vie.”

12. “Que dire….
Encore un weekend de bonheur avec une belle brochette d’allumé(e)s
Un voyage plus ou moins mouvementé !
Une ville très sympa
Un parcours dur mais magnifique
Une pluie mouillée, mais pas trop !
Une médaille de plus, juste histoire de boucler ma première dizaine.
Un retour dans le calme.
Une envie folle de recommencer l’année prochaine !
Une spéciale dédicace à Monsieur Dany ! Heureusement qu’il a les 42 km du
marathon pour se reposer un peu ! ! !”

13. “Et bien que dire de plus ? Merci, Merci, Merci !
Tout d’abord Merci à tous, pour cette ambiance si particulière. Un mélange entre vie étudiante (Qui a dit festive? 🙂 ), de cours particulier de coureurs, d’histoires de Marathon, accentuée par le fait que tout se passe à l’étranger.
Un gros Merci à Dany pour son énorme investissement dans la préparation de ce déplacement à Budapest. Tant pour les vols (pas faciles cette année !), les logements, les visites, les restaurants, les transports…et les petits pics envoyés à chacun d’entre nous pour nous mettre un peu plus la pression. 😉
Et surtout un grand Merci aux sponsors qui comme chaque année répondent présent pour participer au financement de cette belle aventure humaine et spor- tive, aux couleurs de l’Université Lyon1. Une aventure humaine, de part la mixité des origines de chacun (étudiants, professeurs, personnels Université et CNRS, accompagnateurs) et des différentes catégories d’âge. Une aventure sportive, et bien oui, courir un Marathon (ou 10km), que ce soit pour la première fois ou non, à 20 ans ou 73 ans, nécessite un entraînement et un dépassement de soi le jour J…
J’oubliais, un grand Merci, bien sûr, aux accompagnateurs(trices) dont les encouragements sont toujours les bienvenus tout au long du parcours (surtout vers la fin ! 🙂 ). Et une pensée particulière aux blessés d’avant et d’après course, à qui nous souhaitons un bon rétablissement. Nous vous disons à l’année pro- chaine !”

14. “Je ne peux que féliciter notre “Cher Dany” qui après notre “Cher Ro- bert” a repris le “flambeau de l’Université Lyon 1” pour l’emmener sous d’autres cieux d’une façon toute aussi professionnelle en le brandissant encore plus haut !
Chapeau bas pour cette maîtrise des aléas qui ont dû t’apporter leur part de stress avant de faire ta “Perf” comme si tout était simple ! !
Cela fait déjà pas mal d’années et de nombreux marathons depuis Athènes en 2000 !
Au bout de tous ces kilomètres parcourus à travers l’Europe et au-delà, il y a toujours le même esprit, on fait équipe, on va au bout du challenge en se soutenant mutuellement, en partageant des instants de franche amitié et en allant à la découverte d’autres cultures, de leur histoire. Cela nous replace dans notre histoire et nous avons ainsi une certaine fierté à représenter notre pays et notre Université.
Merci donc au coordonnateur en chef Dany et à tous ceux, aide technique, aide financière, qu’il a su rallier pour soutenir son projet, finalement notre projet, devenu réalité.
J’ai personnellement vécu un de mes plus beaux marathons de par la charge émotionnelle qui a résulté de nos échanges.
Alors pour “mon dernier marathon”, vous avez tous été géniaux et pleins d’affection, de tendresse, vous m’avez ramené au moins quinze ans en arrière. MERCI, MERCI, cela me donne la « pêche » pour repousser encore plus loin les objectifs. Car avec mes collègues, certains d’entre vous encore, et avec les étudiants, vos prédécesseurs, j’avais grand plaisir à discuter, à échanger, sur le boulot, sur le sport ou autre chose. C’est ce qui manque le plus à la retraite !
Je disais à mes étudiants “pensez bien votre choix d’orientation, il n’est jamais trop tard pour se remettre en cause. Soyez curieux, ayez des passions pour trouver un équilibre et vous ne compterez ni vos heures ni votre peine car vos entreprises seront un plaisir.”
Alors, « les jeunes » faites de votre vie un beau parcours rempli de bon- heur !…….. et à la “revoyure” sur une autre distance ou autre circonstance ! ! ! !”

15. “J’en suis maintenant à mon troisième voyage avec l’Université. Cette année, l’ambiance du groupe a largement surpassé celle des années précédentes. Le noyau dur de l’équipe se soude de plus en plus au fur et à mesure des années. A ce noyau est venu se greffer de nouveaux étudiants, des personnels Lyon 1 et proches de personnels qui, je le pense se sont tout de suite sentis très à l’aise dans ce groupe d’amis. Je garderai un excellent souvenir de ce voyage, tant pour les visites communes, les repas, les soirées, la course mais aussi pour les petits cafouillages du jeudi/vendredi à cause des avions supprimés.
Je suis fier de tous ceux que j’ai pu suivre aux entraînements et qui sont allés au bout de cette course. Les enjeux n’étaient évidemment pas les mêmes pour les habitués de la distance et les novices mais tout le monde y a trouvé son compte. Tous les membres de l’équipe sont en accord avec leurs pronostics ce qui prouve à quel point la course a été une réussite. Les étudiants consciencieusement préparés par Dany ont tous franchis la ligne d’arrivée.
Merci à Lyon 1, l’AS Lyon 1, le CLAP, l’appn, le CAES du CNRS, la MGEN, WeVan, RunAlp, Conidia et Sogeres pour le financement de ce voyage qui restera inscrit dans la mémoire de tous ses participants.
Un énorme merci à Dany qui prend en charge l’organisation de ce projet depuis 3 ans maintenant. Je sais à quel point ce projet te tient à coeur mais également à quel point il peut être une tâche compliquée, chronophage mais aussi facteur de stress et d’inquiétudes causées par les aléas trop fréquents que vit un organisateur (abandons de dernière minute, avions annulés etc…). Si la physique théorique t’ennuie un jour, monte une agence de voyage pour sportifs, elle cartonnera à coup sûr !
Merci également à Robert qui est l’initiateur des projets « Marathon à l’étranger » à Lyon 1.”

16. “Je tiens déjà à remercier Dany pour son organisation et son dévouement pour régler les problèmes : bouger 60 personnes, ce n’est pas simple et quand les problèmes de vol arrivent, cela devient pratiquement mission impossible. Merci à tous les sponsors de soutenir cette activité qui permet une rencontre entre des personnels de la recherche et des étudiants lors d’une activité qui demande à chacun d’aller au fond de lui. Merci à tous ceux qui nous ont supporté tout au long du marathon, j’ai même eu d’autres groupe de français qui m’ont soutenu. Je pense que l’arrivée de Jean Claude nous a fortement touché surtout après l’annonce de son dernier marathon. S’il y a une image à retenir, c’est la sérénité qui se lisait sur son visage.
En bref, l’organisation était vraiment exceptionnelle et merci encore à tous d’avoir participé à tous les niveaux à cette aventure.”

17. “Rude épreuve que de narrer l’inénarrable (citation anonyme) les mots manquent aux émotions (citation Hugolienne)
….

mais, Tout de même ! (citation Dauphinoise)
Merci Dany ! (citation équipe Marathon Lyon 1)
Magnifique épreuve que celle de Budapest, mélange de vie, de sourires, de rires, d’éclats de rire, de larmes, de force, de douceur, d’étincelles humaines qui illuminent, rayonnent, transportent, de Pépites (citation de Pionniers de l’Ouest)
Merci Dany ! Merci aux Sponsors ! (citation pérenne)
Bravo à toutes et tous, Accomplissement d’un Exploit Hors Norme, Désin- téressé Ô Passionnément Intéressant ! (citation Lamartinienne)
Merci Dany ! (citation éternelle)
Citations personnelles :
l’an passé fût mon 1er (et unique ? !) Marathon Lyon 1 coureur : Inoubliable
– énormes Emotions – sensations jamais ressenties par ailleurs (les coureurs de cette année les décrivent à merveille)
cette année fût mon 1er (et unique!) Marathon Lyon 1 spectateur; Inou- bliable, mais par la voix d’autres raisons sentimentales (Flaubert sort de ce corps, la citation doit être personnelle ! !) :
– Frustration : toute l’année celle-ci m’a poursuivie avec Achille et son ju- meau, et connue son paroxysme à la fin de la 1ère journée Hongroise.
– Regrets : ressentis lors de la 2nde journée Hongroise, à l’approche de l’heure M, à l’idée de ne pas revivre les émotions du Marathon 1 (cf détails émotionnels plus haut).
– Trahison : ressentie durant la pasta-party, et persistante ; celle d’avoir aban- donné lâchement les camarades (réalisme socialiste oblige !), en première ligne de front, pour aller se planquer à l’infirmerie, alors que d’autres bien plus brinque- balants fonçaient cheveux au vent, sourire aux lèvres. On s’en remettra, ou pas ! (citation du Général Proster, mort au combat ! ! ) ; sentiment très désagréable.
– Intensité : de manière inattendue (car je ne m’y attendais absolument pas !), l’encouragement de chacun d’entre ceux dont j’ai croisé le regard ou, parfois, juste les mollets humides, le rebut d’une semelle caoutchouteuse ou simplement les effluves, m’a donné l’impression de me fondre dans le ressenti de chacun, mé- lange de souffrance et de plénitude – sensations étranges que d’avoir l’impression d’être avec vous, dans votre intimité immédiate et instinctive, évoluant mélo- dieusement le long du parcours. Quelques fois des bouffées d’émotions étaient telles, qu’elles chauffaient mes yeux, brûlaient mes jambes et m’imposaient de vous courser pour vous les hurler sous la forme d’un AAAALLLLLLLLEZZZZZZ LYYYYYOOOOOOOONNNNN 1 ! – je suis sûr que ce même sentiment de Bon- heur Intense fût ressenti et partagé par tous les accompagnateurs(trices), blessés ou pas.
Merci Dany ! (citation divine)
Pour pallier aux sentiments négatifs de cette année, si l’an prochain je suis en condition je viendrais et courrais 84km 390 m. S’il faut attendre 2 ans … je commencerais peut-être par faire trempette aux Thermes !
Bravo aux 4 champions des moins de 3hrs – sans empiéter sur des chro- nos sous les 3hrs, on peut factuellement inclure Dany dans cette liste : chaque seconde prise sur le compte du stress occasionné par l’annulation du vol aller (indépendant de leurs volontés, mais quand même ils y étaient!). Et, moins 1 minute pour l’anticipation que Dany fît pendant sa course en imaginant que l’un d’entre nous puisse encore rater le vol retour.
Chapeau bas aux blessés sur la ligne de départ Dany, Stéphane (non pas à cause de son nouvel-âge j’espère ? ? ! !) … , à ceux qui le furent durant l’épreuve, Charlie, Dimitri, Jean-Claude …; Malgré ce dilemme Cornélien (blessure/42 km) tous arrivèrent à bon port ! (citation Don Rodrigue)
Sans qualificatif pour Jean Claude – retrouvé pour un premier bout de bitume partagé au km séparant nos âges respectifs, 30 : avec mes jambes indolores nous avions cet âge, avec sa tête et son mental nous en avions encore 10 de moins. Riche moment (citation de la Silicon Valley)
Bravo aux filles du 10 – Très très fier de ma femme (citation de Pierre Curie, reprise à mon compte !)
Restez ce que vous êtes, “Les Pépites de Lyon 1″ Si mal vous en prend de vouloir changer, courez(ons) vite un Marathon
Il y a une force plus belle que la pensée, ce sont toutes les pensées, toutes les forces, tout un avenir dans une émotion partagée (citations Balzacienne)
Au plaisir d’éclats de rire, et de bitume Merci Dany ! (citation personnelle)”

18.” Je pense que pour moi un mot résume bien ce périple : MEMORABLE ! ! ! Tout d’abord par les aventures du départ, certes malheureuses mais qui nous a quand même permis de dormir dans un hôtel à Lyon… On va s’en souvenir je pense ! ! ! Puis par ce long vol nous menant jusqu’à Budapest : « on connaît bien l’aéroport de Frankfurt maintenant, ils y font de très bons Bretzels d’ailleurs ! ! ! » Enfin, je dirais, l’arrivée à Budapest dans ce magnifique Métro Soviétique vert; MAIS surtout le fait de tous se retrouver et de pouvoir profiter de cette magnifique croisière sur le Danube : Je pense qu’on a encore plus profité de celle-ci : c’était comme magique.
A partir de ce moment tout s’est enchaîné tellement vite, du fait de cette ambiance magique, que ces fameux 42,195Km, crée.
Evidemment un immense BRAVO pour Dany qui a su organiser cet événe- ment à la perfection malgré toutes les contraintes qu’il a pu subir. Je voudrai rajouter aussi (tout le monde ne le sait pas forcément) : Dany est le président de l’AS LYON1 et je ne connais pas beaucoup de président d’Association Sportive qui s’investisse autant pour leur AS!!! En effet Dany court, ça tout le monde le sait mais tout le long de l’année il est présent à toutes les manifestations de l’AS : Dany au Volley, Dany à l’Aquath’lyon… et malgré toute cette investis- sement sportif, il trouve du temps pour s’investir aussi dans l’organisation de l’AS/projets : la recherche de partenaires/sponsors (un grand merci à eux de nous avoir suivi pour ce marathon 2015 à Budapest). Alors encore un Merci à Dany pour ce marathon mais aussi pour tout ce que tu fais le reste de l’année (on en oublierait presque que tu fais de la physique ! ! !)
Enfin le marathon ne s’étant pas vraiment passé comme prévu pour moi, cela n’a pas été très facile ; mais grâce à ce magnifique groupe, je me suis senti emporté jusqu’à la ligne d’arrivée ! ! ! Je remercie vraiment tout le monde pour leurs encouragements tout le long du marathon (les supporters Lyon1 et aussi les coureurs). Je pense bien évidemment à Chloé avec qui j’ai couru ces 23 premiers kilomètres (vraiment désolé de ne pas avoir pu t’accompagner pour le reste…) mais je pense aussi à Thierry, Abdès (que j’ai croisé alors que j’allais pas bien du tout), à Céline (qui avait tellement l’air surprise de me voir et désolée pour moi mais qui (sans le savoir) m’a fait extrêmement plaisir de la voir dans cette état de forme olympique et de facilité à courir!!!) et enfin Lucile un immense merci pour cette couverture providentielle au 36km. Au delà de ces personnes, vous m’avez tous aidé à finir ce marathon, parce qu’a chaque fois que vous m’avez doublé : je vous ai vu en forme, content, à l’aise…. J’ai, d’ailleurs, été extrêmement content que tout le monde puisse finir même pour ceux ou chaque kilomètre a été une réelle souffrance.
Comment ne pas finir sans citer ce grand Monsieur : Jean Claude : un im- mense BRAVO pour ton dernier marathon mais qui j’en suis sur annonce plein de nouveaux défis sportifs (Vélo, semi…et pourquoi pas un peu de natation dans tout ça : la poussé d’Archimède aide bien : petit conseil de nageur ! ! !)”

19. “Quels retours extraordinaires … à la hauteur, et très sûrement liés, a ce moment de vie sportive hors du commun que nous vivons ensemble (pour certains depuis trois belles années déjà). Il y a trois ans je voulais accompagner, moi le secrétaire d’AS, notre “jeune” Président d’association sportive sur un projet qui lui tenait a coeur, pas de chance c’était la course à pied … le marathon. Avec insouciance (eh oui être avec des étudiants à longueur de journée ne facilite pas la maturité) je me lançais dans l’aventure. Trois ans plus tard ce projet est toujours debout, toujours soutenu par notre université mais aussi par des sponsors qui nous rejoignent. Que tous soit ici remerciés, sans argent pas de projet commun étudiants et personnels malheureusement.
Un grand merci à Dany bien sûr sans qui ce projet n’aurait pas pu être relancé et qu’il continu à tenir a bout de bras du début à la fin et toujours en courant l’épreuve en 3H ! comme dirait les “jeuns” z’excuse beau gosse 😉 Je pense aussi beaucoup à eux “les jeunes”, les premiers marathoniens mais aussi “les historiques” (on peut finalement être jeune et vieux). Pour les uns c’est la découverte, le dépassement de soi, l’exploit, et la volonté de revenir l’année prochaine. Pour les autres l’âge de la confirmation mais aussi du départ vers d’autres contrées travail ou universités, c’est jamais facile surtout pour ceux qui restent.
Ce marathon international est unique, vous le soulignez tous par vos mots (sans jeu de mot). Avec ma vision plus globale du sport à Lyon 1, je pense qu’il fait parti intégrante du grand projet sportif de notre belle université. Il complète admirablement bien le dynamisme de notre association sportive et de nos étudiants ainsi que le travail des enseignants du SUAPS dont je fais parti. Au nom de tous, je tenais vraiment à vous remercier de ce point de vue car, en terminant et participant au marathon, vous venez compléter la “grande famille des sportifs de Lyon 1″ celle qui oeuvre dans l’ombre pour la reconnaissance du sport et de sa mise en avant comme vecteur de bien être, santé, BONHEUR et tout ce que vous voulez … au sein de l’université (les petites rivières et les grands fleuves vous voyez)
Merci aux supporters : je le confirme qu’un encouragement vaut beaucoup plus qu’un entraînement ! Bravo à Jean-Claude qui m’avait donné une leçon de marathon à Porto, ne pas marcher après les ravitaillements mais relancer, je la garde précieusement en moi et elle m’a encore permis de m’améliorer cette année. Merci aux photographes tellement nombreux et talentueux. Bravo à notre équipe des 10km, vous avez peut être planté une idée dans la tête de ma femme pour l’année prochaine.”

20. “Voyage hors du temps,
Ponctué d’éclats de rire,
Apprendre ce qui compte vraiment, L’amitié, la découverte et surtout finir… A Budapest.”

21. “Comme depuis Porto pour ma part, c’est toujours un réel plaisir de par- ticiper au “marathon international” avec cette équipe et les mots sont rarement suffisants pour décrire mes impressions concernant cette expérience. Cette an- née plus que les autres, le retour à la réalité a été difficile, et ce soir encore mes pensés se trouvent à Budapest ! Et dire qu’on est parti seulement quatre jours… Mais quels quatre jours!!!! Comme chaque année, je suis impressionné par le travail de Dany qui arrive toujours à nous organiser un voyage hors du commun et à en maitriser tous les aléas. Et dire qu’avec toute l’énergie que tu mets là dedans Dany, je n’ai même pas réussi à finir le marathon avec toi! Je te dis chapeau, et un grand merci car il y a 3 ans, je n’aurais jamais pensé courir des marathons aussi tôt et dans d’aussi bonnes conditions. Je crois que le projet “Marathon à l’étranger” restera un des moments les plus forts de mes études, et pourtant j’ai passé de bonnes années à l’UCBL !
Je tiens également à remercier tous les sponsors sans qui cette aventure ne serait pas réalisable et en particulier l’Université Claude Bernard Lyon1, qui nous offre cette opportunité unique et dont je suis fier de courir sous les couleurs.
Enfin, je tiens à dire un immense merci à cette équipe extraordinaire qui à chaque fois me donne envie de me dépasser, à chacun de ses membres qui par sa personnalité unique, apporte à ce groupe une cohésion que je n’ai jamais vue ailleurs. Comme je le disais précédemment j’étais fier de courir avec ce débardeur rouge, et je suis fier que ce soit le même que vous tous. Croiser ce maillot pendant la course m’a à chaque fois redonné un peu d’énergie ! 🙂 J’espère que tous ceux qui ce sont fait mal pendant la course se remettront rapidement et que tous nos infortunés blessés pourront être présents avec leurs baskets pour la prochaine édition et utiliser leur frustration de cette année pour nous faire rêver l’année prochaine. Et puis un merci particulier aux accompagnateurs qui n’imaginent pas l’aide qu’ils nous apportent en étant présents sur le bord de la route, aide qui nous permet à chaque fois de repartir de plus belle. 🙂
Voilà, je n’ai pas fait très original, mais j’ai du mal à décrire toutes les émotions que me procurent cette aventure avec vous tous. Alors je veux juste être sur de tous vous remercier comme il se doit, car sans vous tous je ne courrais pas comme cela ! Et Merci encore Dany, je ne le dirai jamais assez, mais sache que ces trois aventures resteront à jamais gravées dans ma mémoire et repenser à ces moments m’aide quand c’est difficile.”

22. “Qui aurait parié un forint en juin quand j’ai commencé l’entrainement avec vous, que je finirai un marathon ? ? ! ! !
Mais avec un entraineur au top, une équipe de l’ambiance, des accompagna- teurs survoltés, une ville splendide à parcourir, et une envie de rien lâcher tant que l’objectif n’est pas atteint… me voilà marathonienne 🙂 ! ! !
4 jours gravés dans ma mémoire, et pour cela merci à chacun d’entre vous :
merci pour les conseils que certains m’ont donné durant le séjour, merci à tout ceux qui m’ont rassurée, merci pour les sorties longues-papotage, merci pour les entrainements à 2 sous 40 degrés, merci à tous les copains de l’entrainement qui a chaque fois qu’ils me doublaient sur la piste me disaient “allez” 🙂 , merci ma coloc de 4 jours pour les fous rire en rentrant de soirée, merci à notre accompagnatrice-coureuse de 10km pour ses 100m de course avec moi au 36ème km qui m’ont remis la pèche, merci à tout ceux dont j’ai fait la connaissance pendant ce séjour et avec qui j’ai eu un très grand plaisir à discuter, merci à notre Université et aux sponsors sans qui tout cela ne serait pas possible, et pour terminer en beauté, merci à Dany de m’avoir embarquée dans cette aventure, une fois de plus tu avais raison, je pouvais le faire et surtout j’ai pris beaucoup beaucoup de plaisir à y arriver.”

23.”Voilà déjà 3 ans que l’aventure du marathon se poursuit avec Lyon 1. Que de grands moments partagés ensemble !
Cet esprit fraternel s’est révélé dès notre « faux départ » jeudi soir quand
l’une d’entre nous a pris le dossier pour nous trouver des nouveaux vols ! Sans sa perspicacité, Budapest n’aurait été qu’un projet non abouti. Merci encore à toi !
Pour le reste, c’est un réel rendez-vous que nous attendons car nous savons que, pendant ce séjour, de belles valeurs sportives et amicales sont à l’honneur. Ce n’est que du bonheur ! Nous savons que sans sponsors et sans le dévouement de Dany cette histoire unique aurait une fin. Ce serait vraiment dommage !
J’ai participé pour la première fois aux 10 kms et ai vécu un beau moment avec toutes les participantes. Mon objectif est maintenant de descendre sous l’heure. Je vais donc m’entraîner en conséquence.
Mon mari lui, progresse d’année en année. Attention, il devient un sérieux rival pour le peloton de tête ! ! ! !”